20 septembre 2007

Indic… Chivatazo… Informer…

Il y a des décisions indignes par nature et qui rappellent les plus mauvaises heures de l’Histoire. Comme par exemple ce courriel adressé lundi par l’inspection d’académie du Haut-Rhin (France) aux directeurs d’école du département en leur demandant le recensement des élèves sans-papiers inscrits dans leur établissement. La réponse des directeurs devait avoir lieu dans la journée mais cette requête a suscité un véritable tollé dans le milieu enseignant, ce qui a amené l’inspection d’académie à revenir sur sa demande et à envoyer un second courriel stipulant que le premier était une « erreur ». Le ministre de l’éducation, Xavier Darcos a immédiatement regretté cette « maladresse » qu’il impute à l’inspection académique du Haut-Rhin. Cette « erreur » résulte pourtant bien de la « base élève », base de données destinée à recueillir diverses informations sur les élèves et accessibles aux maires. Nous pouvons donc aisément en conclure que l’académie du Haut-Rhin n’a pas pris cette décision de sa propre initiative. De là à imaginer que certains veulent transformer les enseignants en serviteurs zélés de l’Etat et en délateurs, et créer ainsi des fichiers afin d’expulser enfants et familles sans papiers, il n’y a qu’un pas. Je le dis clairement ici, il est temps, devant ces divers signes qui s’accumulent depuis quelques temps, de prendre garde à ce que la France ne replonge pas dans un climat de peurs, de dénonciations, de haines… ce climat qui a précédemment écrit ses heures les moins glorieuses…



Hay decisiones indignas por naturaleza y que recuerdan las más malas horas de la Historia. Como, por ejemplo, este correo electrónico dirigigo el apsado lunes por la inspección de academia de Haut-Rhin (Francia) a los directores de escuela del departamento, pidiéndoles el censo de los alumnos extranjeros sin papeles inscritos en su establecimiento. La repuesta de los directores debía ser enviada en el día pero esta petición suscitó un verdadero clamor de indignación en el medio de los profesores, lo que llevó la inspección de academia a volver de nuevo sobre esta petición suya y a enviar un segundo correo electrónico estipulando que el primero era un « error ». El Ministro de Educación, Xavier Darcos, lamentó inmediatamente esta «torpeza » que impouta a la inspección de académia de Haut-Rhin. Pero este « error » resulta bien de la « base alumnos », base de datos destinada a recoger distinta información sobre los alumnos y accesible a los alcades. Podemos pues fácilmente concluir que la academia de Haut-Rhin no tomó esta decisión por iniciativa propia. Solo hay un paso de allí a imaginar que algunos quieren transformar a los profesores en criados afanosos del Estado y en delatores, y crear así ficheros con el fin de expulsar niños y familias sin papeles. Lo digo claramente, ya es hora, delante de estas distintas señales que se acumulan desde hace algún tiempo, de ser vigilente para no ver Francia volver a sumergirse de nuevo en un clima de miedos, denuncias, odios… este clima que escribió anteriormante sus horas menos gloriosas…



There are unworthy decisions by nature and which recall the worst hours of History. Such as for example this mail addressed Monday by inspection of academy of Haut-Rhin (France) to principals of the department, asking them the census of foreigner pupils without papers registered in their establishment. The answer of directors would be gave the same day, but this request caused a true outcry in the teaching medium, which led the inspection of academy to reconsider its request and to send a second mail stipulating the first one was an “error”. The Minister for Education, Xavier Darcos, immediately regretted this “awkwardness” which he charges the school inspectorates of Haut-Rhin. However this “error” well results of the “base raises”, data base intended to collect carious information about students and accessible to the mayors. We can thus easily conclude the academy of Haut-Rhin did not take alone this decision. There is just one step from there to imagine that some people want to transform teachers into dedicated servants of the State and informers, and to create thus files in order to expel foreigner children and families without papers. I say it clearly there, it is time, in front of these various signs accumulated since some weeks, to take guard to see again France in a climate of fear, denunciations, hatreds… this climate which previously wrote its least glorious hours…




Sources : AFP




8 commentaires:

petit ours a dit…

décidément, vu d'ici, on a vraiment l'impression que virer des sans papiers etc. est devenu une véritable obsession en France.
Brrrrrrrrrr

Zub a dit…

Ils ont certainement pensé que ça passerait facilement en Alsace. Région qui vote massivement FN et une des seule à être resté à droite.

alea a dit…

C'est la meute des honnêtes gens
Qui fait la chasse à l'enfant...

quintescent a dit…

Le truc marrant, c'est que le blocage sur la délation, c'est typiquement français (peut-être pour des raisons historiques, mais je me demande).
Dans beaucoup d'autres pays, dénoncer un délit quand on est témoin, c'est une évidence et un devoir citoyen.
Je relie cela à l'attitude complètement différente de certains pays vis-à-vis des caméras de surveillance, des tests ADN, etc.

Clandestina a dit…

Petit Ours ---> d'ailleurs.... t'as tes papiers toi!?! ;)

Zub ---> et en find e compte non, ça n'est heureusement aps passé!

Alea ---> pas mieux...

Quinte ---> Je ne sais pas si c'est typiquement français. Mais perso, oui, ça me choque! Pas toi donc!?!

quintescent a dit…

En premier examen, ça me choque, en effet, mais quand je pense une évidence et que je constate que le monde entier pense exactement le contraire, ça me donne à réfléchir.
Le fondement de l'approche scientifique, à laquelle j'adhère, c'est de pratiquer le doute méthodique cartésien.
Je considère que beaucoup des problèmes que vit le monde proviennent de certitudes que certains cherchent à imposer.

Theftya a dit…

moi j'ai hâte de voir ce que nous serons devenus dans cinq ans, et pour qui nous voterons au prochain tour ainsi que les conclusions que nous tirerons de tout ça... vivement dans cinq ans.

Clandestina a dit…

Quinte ---> hum.... douter oui est une chose intéressante. Mais je ne vois toujours pas en quoi douter et dénoncer font bon ménage. Après, je ne suis pas sûre et certaine qu'absolument TOUS les autres peuples ne dénoncent pas la délation.

Theftya ---> mouais... je ne sais aps si j 'ai si hâte que ça. Vu la progression des réactions je crains d'être de plus en plus effrayée, choquée, révoltée etc...

 
Real Time Web Analytics