06 mai 2007

Le vainqueur est… El ganador es… The winner is…


Je n’arrive pas à y croire ! Pourtant les sondages auraient dû me préparer à cette éventualité. C’est donc bien Nicolas Sarkozy qui a été élu président de la république à 53%. Une majorité de français préfèrent donc une France du plus fort à une France sociale. Une majorité s’est laissé berner par l’illusion que l’autre est un danger et que seul un état policier saura les protéger au mieux. Nombre de français n’ont pas eu conscience des implications d’un certain Ministère de l’Immigration dans une France de la discrimination positive. Ils n’ont pas hésité à remettre en cause toutes leurs libertés et le regretteront sans doute un jour. J’ai mal à ma République mais l’heure n’est pas à l’abattement ni à la fuite mais plutôt à l’entrée en résistance contre l’ennemi des valeurs qui ont fait la France


¡No lo creo ! Aunque todos los sondeos habrían debido prepararme a esta posibilidad, no la puedo créer. Se eligió bien a Nicolas Sarkozy como presidente de la República con 53% de votos. Una mayoría de franceses prefieren pues una Francia del más poderoso a una Francia social. Una mayorí se dejó engañar por la idea que el otor es un peligro y que solamente un estado policial sabrá protegerlos como se debe. Muchos franceses no tuvieron conciencia de las implicaciones de un determinado Ministerio de la Inmigración como de la discriminación positiva. No dudaron en poner en peligro todas sus libertades y lo lamentarán seguramente un día. Me duele tal República pero la hora no está al abatimiento ni a la fuga sino más bien a la entrada en resistencia contra el enemigo de los valores que hicieron Francia…


I can’t believe it! However surveys should have prepared me to this possibility. It is thus Nicolas Sarkozy who was elected president of the Republic with 53%. A majority of French thus prefer a France of the stronger to a social France. A majority have been eluded by the illusion the the other is a danger and that only a police state will be able to protect them as well as possible. Many French were not aware of the implications of a certain Ministry of Immigration as well as the positive discrimination. They did not hesitate to put in danger all their freedoms and will undoubtedly regret it a day. This Republic is in pain but the hour is not to the abatement or the escape but rather to the entry in resistance against this enemy of the values which made France


Sources : L’Express

Terra España

Guardian Unlimited


5 commentaires:

Darth Seethus a dit…

Une majorité de français a peur! Peur de l'insécurité, de l'immigration, des "caillera" et des émeutes... Et il est bien plus politiquement correct de voter Sarko que Le Pen... L'élève a dépassé le Maître!
Sans oublier dans ces 53 %, l'infime minorité qui vit bien au delà de la moyenne des revenus des ménages français et qui se fout bien d'une "France sociale" pour une France du profit.
En bref, on est mal, on très mal...

Clandestina a dit…

Darth Seethus ---> très bonne analyse des évènements! Entre ceux qui ont voté Sarko parce que c'est mieux que Le Pen et ceux qui se foutent du social.
Nous sommes plus que très mal!

ar valafenn a dit…

Et nombre d'ouvriers et d'employés ont voté Sarko... J'ai du mal à comprendre... Ils ont envie de faire don d'une partie de leur salaire aux actionnaires et aux multinationales tant qu'ils y sont ?

quintescent a dit…

Tu lui trouves pas un petit côté Aznar, moustache mise à part ?

Clandestina a dit…

Ar Valafenn ---> tu vois ces dessins animés ou un simplet coupe la branche où il est assis? Ben ça me fait penser à ça là...

Quinte ---> physiquement!?! euh non pas vraiment....

 
Real Time Web Analytics