31 mars 2008

Beijing 2008


Le 8 août prochain s’ouvriront les JO 2008 et se pose dores et déjà une interrogation sur leur bon déroulement. En effet face aux récentes violentes répressions menées par la Chine envers le Tibet, de nombreuses voix appellent au boycott de la cérémonie d’ouverture, voire des Jeux eux-mêmes. Mais quelles seraient les répercussions de tels actes ? Selon moi, un boycott total est à exclure. Premièrement, parce que le boycott commençait en ne sélectionnant pas la Chine en tant qu’organisatrice des JO, ses actes anti-droit de l’homme n’étant pas nouveaux. Ce qui me fait dire qu’un boycott total est à exclure s’est également le fait que cet évènement va entrouvrir la Chine. Il est bien évident que le gouvernement de Pékin ne montrera que ce qu’il veut bien, mais un nombre conséquent de journalistes pourront être présents, et certains pourront en profiter pour rendre compte de la situation réelle de ce pays. Sans compter que des gestes ou mots au sein même de l’évènement peuvent être bien plus forts qu’un boycott de JO. Sans oublier bien entendu les pressions que peuvent exercer les gouvernements des autres pays. Encore faut-il que ces pressions soient fermes et assurées, ce qui n’est pas forcément le cas de pays comme la France, dont la Chine est un partenaire économique important. Peu de protestations d’ailleurs s’étaient élevées lors de la signature de contrats importants récents entre les deux pays. Mais il est vrai que l’argent n’a pas d’odeur…


El próximo 8 de agosto van abrirse los Juegos Olímpicos 2008 y ya se plantean cuestiones sobre su uben desarrollo. En efecto ante las recientes violentas represiones llevadas por China hacia el Tíbet, numerosas voces llaman al boicoteo de la ceremonia de apertura, o incluso de los Juegos. Pero ¿cuáles serían las repercusiones de tales actos ? A mi modo de ver, se debe excluir un boicoteo total. En primer lugar, porque el boicoteo comenzaba no seleccionando China como organizadora de los Juegos, sus actos antiderecho del hombre no siendo nuevo. Lo que me hace decir que se debe excluir un boicoteo total es el hecho que este acontecimiento va entreabrir China. Queda bien claro que el Gobierno de Pekín mostrara solamente lo que quiere, pero un número importante de periodistas podrá estar presente, y algunos podrán aprovechar eso para darse cuenta de la situación real del país. Sin olvidar que gestos o palabras dentro del acontecimiento pueden ser más fuertes que un boicoteo de los Juegos. Sin olvidar por supuesto las presiones que pueden ejercer los Gobiernos extranjeros. Aún es necesario que estas presiones sean firmes y aseguradas, lo que no es el caso de países como Francia, cuya China es un socio económico importante. Pocas protestas se habían elevado durante la firma de recientes contratos importantes entre los dos países. Pero es cierto que no se importa de donde viene el dinero…


Next 8 August, the 2008 Olympic Games will open and yet are some interrogations on their well unfolding. Indeed in front of recent force repressions carried out by China towards Tibet, many voices call to the boycott of the opening ceremony, even on the Games themselves. But which would be the repercussions of such acts? In my opinion, a total boycott is to be excluded. Firstly, avoids boycott started by not selecting China as organizing the Olympic Games, its acts anti human rights not being news. What makes me say that a total boycott is to be excluded is also the fact this event will open China. It is clear that the government of Peijing will only show what he wants, but a consequent number of journalists will be present, and some will be able to benefit it to talk about the real situation in the country. Without talk of the fact that gestures or words during the event can be much stronger than a total boycott. And without forgot the pressures of foreign governments can exert. But we need firm and ensured pressures, which is not the case all the time, for example with France, from which China is an important economic partner. Few protests were heard at the time of the signature of recent important contracts between the two countries. But it is true that the important is not the source of money…


France Tibet


5 commentaires:

ar valafenn a dit…

Le choix de la Chine a été fait. Le problème tibétain, entre autres, était déjà bien connu, pas nouveau. Il y a une certaines forme d'hypocrisie dans tout cela... Le mieux aurait été de ne pas retenir la candidature de Pékin, mais comme tu dis, l'argent... l'argent... l'argent...

antonomase a dit…

Il ne faut pas boycotter les JO de Pékin. Cela serait faire porter aux seuls athlètes (qui n'y sont pour rien et qui s'entraînent depuis tant de temps) toute la lâcheté de notre société.

Les JO ont été accordés à Pékin par le CIO dont les membres sont nommés par les gouvernements (exemple Guy Drut). C'est donc au CIO et aux gouvernements de prendre leurs responsabilités soit en faisant pression sur la Chine, soit en reconnaissant qu'ils ont fait une erreur parce que rien n'a bougé (et probablement rien ne bougera).

Quant à nous, simples citoyens, combien d'entre nous boycottons la Chine ? Nous allons en vacances en Chine (du moins certains y vont) et nous achetons des produits chinois dans nos supermarchés.

Dolores a dit…

A mi forma de ve el boicoteo debe ser haca los organizadores, como tu hablas no haber puesto a china como lugar donde se realicen, los deportistas y damás quedan fuera para mi, pero ojala no les pase nada, porque los organizadores, en sus casa s calentitos o bien cuidados... Saludos

alea a dit…

Une dictature à 1.3 milliards de bonhommes... On ne pèse pas grand chose face à ce mastodonte. Les produits chinois que nous achetons sont fabriqués dans des conditions d'exploitation de l'homme dignes du XIXème siècle. Peut-on espérer ou redouter une implosion à la soviétique pour autant???
Pour ce qui est du sport et de la politique... les antécédents sont nombreux (Argentine 78, Moscou...) les droits de l'homme ne pèsent pas lourds face à quelques médailles et aux enjeux financiers...

Clandestina a dit…

Ar Valafenn ---> c'est également ce que je pense : le choix de la Chine est le commencement de tout...

Antonomase ---> Certes je suis d'accord avec tes propos mais je n'adhère pas franchement à l'excuse : les athlètes s'entrainent depuis si longtemps. C'est une réalité, oui, mais face aux morts chinois ou tibétains ça ne fait guère le poids, à mes yeux...

Dolores ---> pues si, decir No ahora a la China es inutil. Debian decirlo al momento de eligir a un pais. Besos

Alea ---> oui enfin c'est surtout face aux enjeux financiers que els droits de l'homme ne font pas le poids!

 
Real Time Web Analytics